#RÉFLEXION : Geek et écolo, l’équation impossible ?

Salut à tous!
Aujourd’hui je ne vais pas vous proposer un article de test ou d’avis, ni même une news ou quelque chose comme ça. Non aujourd’hui je vais vous faire par d’une réflexion plus personnelle que j’ai eu il y a quelques temps et qui ne me quitte plus désormais … celle de changer mon mode de vie.
Commençons l’histoire par le début …

1. L’électrochoc

Fin septembre je suis tombé sur cette vidéo… Vous avez certainement dû la voir aussi, il s’agit de l’intervention d’Aurélien Barrau au festival Climax ..

Le réchauffement est indéniable et on peut tous le constater à notre échelle : fonte des glaciers dans les Alpes, baisse du nombre d’oiseaux migrateur dans nos campagnes, de moins en moins de neige, gelés plus tardive et de plus en plus rares, bref, la liste est longue.
Comme tout le monde, je savais déjà que la planète était mal en point avant de voir cette vidéo, mais elle a été un déclic dans le sens ou, à partir de là, je me suis dit :

Au fait, et moi, qu’est ce que je fais pour empêcher cela ?

2. L’analyse

Rassurez vous, je ne vais pas vous faire un exposé scientifique, je n »en ai pas les compétences et puis ça serait bien trop ennuyeux….

Avant de changer radicalement mon comportement, il me fallait des chiffres, de la lecture à avaler pour comprendre techniquement, en profondeur, pourquoi notre planète va mal (je suis plutôt du genre cartésien.)

Alors je me suis mis à absorber des pages et des pages de données sur le changement climatique, comprendre d’où ça vient réellement, pourquoi on ne s’alarme réellement que maintenant…
J’ai donc téléchargé le fameux Rapport du GIEC, essayé de le décrypter. Pour ceux que ça intéressent, je vous conseille un excellent rapport écrit par le service des statistiques du gouvernement qui n’est ni plus ni moins qu’une version française du rapport du Giec. J’ai visionné des conférences comme celle ci « Gilles Ramstein invité à l’AFD : Voyage à travers les climats de la Terre  » et bien d’autres, mais afin d’éviter de vous endormir je ne vous propose, dans cet article, que les sources qui me paraissent les plus pertinentes.

J’ai également lu de la littérature écrite par les opposants, parce que j’aime bien avoir plusieurs avis sur une question. Ceux qui pensent que le réchauffement est un phénomène normal et que l’homme n’y est pour rien, comme Werner Munter par exemple. Là aussi, j’ai écouté religieusement certaines conférences, comme celle ci, qui est l’une des plus relayée et reprise par les climatosceptiques : « François Gervais – L’urgence climatique est un leurre« . Mais à chaque fois les arguments avancés sont souvent démontés. Votre moteur de recherché préféré ou même les commentaires bien argumentés vous permettrons de vous en rendre compte.
J’en ai conclu que dans ce milieu (comme dans bien d’autres), certains vont à contre courant uniquement dans l’intérêt de sortir du lot et faire du business (conférences, livres…).
Mais je dois bien vous avouer que sur ce sujet on trouve vraiment tout et n’importe quoi et il est assez difficile de faire la part des choses.

Au final, je ne vais rien vous apprendre, mais malgré toutes ces lectures, j’en suis arrivé à la conclusion que, pour cette fois, les activités humaines y sont bien pour quelque chose dans ce changement climatique ! Et en plus nous devons réagir au plus vite! Ce n’est malheureusement pas une manipulation du gouvernement pour nous faire gober de quelconques taxes, comme certains peuvent l’avancer.

Credit photo : Chris_LeBoutillie via PixaBay / Libre pour usage commercial

3. Le résultat

Au fond de nous, on le sait tous, notre comportement (en France en tout cas) est loin d’être exemplaire, puisque si tout le monde vivait comme nous, il faudrait 2.8 planètes pour pouvoir assouvir nos besoins.
On consomme du pétrole, des objets « made in China » et des fruits exotiques qui sont importés par cargos polluants et, aujourd’hui, beaucoup prennent l’avion pour passer des vacances à l’étranger à la recherche d’exotisme ou sous prétexte quelles sont moins coûteuses qu’en France. Lorsque l’on habite à l’extérieur des centres villes et que l’on a pas de transport en commun à proximité, on prend notre voiture pour aller travailler. On la prend également pour partir en vacances.
Bref, je pense que si chacun analyse sans mauvaise foi son comportement, on trouvera tous des actions émettrices de CO2 contribuant au réchauffement climatique.

Je vous vois venir : « Encore un connard de bobo écolo qui veut donner une leçon d’écologie que lui même n’applique pas »

Loin de moi l’idée de vouloir donner une leçon, ou encore faire de la politique, ce n’est pas mon rôle et je n’en ai pas l’envie. Mais quand je vois sur les réseaux sociaux, la frénésie ambiante à aller acheter le dernier gadget ou le dernier smartphone qui viens de sortir, je ne peux pas rester sans réaction face à cela.
Alors je suis certes mal placé pour critiquer cela « moi le blogueur high tech qui écrit des articles sur les dernières cochonneries qui viennent de sortir » mais je vous avouerais que cela fais plusieurs mois que je me suis déconnecté de tout cela.

J’ai effectivement fait une grosse pause. Plus de Twitter, plus de suivis de mes sites high tech préférés dans Feedly, plus de consommation de gadget… etc. Bref, j’ai coupé complet.

Et au final, cette pause m’a fait le plus grand bien puisque aujourd’hui je vois tout cela d’un autre œil. Quand nous avons la tête dans le guidon, on ne peut pas se rendre compte de ce phénomène de consommation massif! Nous sommes sollicités dans tous les sens, toujours poussé à acheter plus, toujours obnubilé par le dernier truc qui viens de sortir, « et après le X, que peuvent ils faire de plus ? Vite, vivement le 11  » !

Enfermé dans cette spirale, on ne se rend pas vraiment compte que la fabrication de tout cela engrange un pillage massif et désastreux des ressources de la planète. D’autant plus qu’elles sont limités et qu’un jour ou l’autre cela va encore plus poser problème …

Même si dans mes review je suis toujours resté objectif en vous disant ce que je pensais réellement d’un produit, et ceux malgré les partenariats que j’ai pu avoir avec certains, je constate que j’ai quand même contribué pour certains de ces gadgets à leur ventes lorsque je publiais un avis positif mérité. J’ai donc décidé d’arrêter mes partenariats avec des fournisseurs Chinois, j’ai également renoncé à des partenariats commerciaux avec des fabricants de produits high-tech « gadget » afin de me concentrer à nouveau sur l’essentiel : l’économie d’énergie domestique.

4. Malgré tout, peut-on être un geek et limiter sa contribution au réchauffement climatique ?

Et bien quand on est passionné de high tech c’est dur, mais il existe des solutions!

4.1 « Résiste »

La plus simple et le plus dur … c’est de résister! Résister aux sirènes de la consommation lorsqu’un nouveau produit sort en se répétant « en ai je réellement besoin ? » ou encore « est-ce un caprice ou une vraie nécessité ? ».

Si vraiment vous voulez résister à un achat compulsif, répétez vous que les besoins humain réellement nécessaires pour vivre sont l’eau et la nourriture! Le reste n’est que du confort.

4.2 L’occasion

Mais parfois il arrive qu’un produit soit vraiment nécessaire. Dans ce cas là, privilégiez l’occasion. Parfois on y pense pas, mais personnellement il m’est arrivé quelques fois de foncer sur un produit neuf, alors que j’aurais pu l’acheter d’occasion.

 » Pour avoir de l’occasion, il faut bien du neuf ! « .

C’est pas faux, mais si cet objet n’avait jamais existé, auriez vous eu réellement envie de l’acheter ? Je ne pense pas.

LeBonCoin ou encore Ebay reste des incontournables, mais désormais la plupart des plateformes de ventes en ligne propose aussi des produits d’occasion, comme Amazon, ou Priceminister

4.3 Le reconditionné

C’est un peu pareil que l’occasion, seulement là, vous bénéficiez d’un produit qui a certes déjà servi, mais qui est contrôlé! Et dans la plupart des cas garantie.

Le seul inconvénient est que c’est c’est parfois un petit peu plus cher que l’occasion pur et dur, mais derrière vous avez un service qui peut vous dépatouiller en cas de problème.

Pour tout ce qui est produits domotique, Domadoo propose des objets domotique reconditionnés, tout comme Planète-domotique ou encore domotique-store.

N’hésitez pas à y jeter un œil régulièrement, la liste des produits est réactualisée régulièrement.

5.CONCLUSION

Certains gadgets sont loin d’être inutiles pour autant, me concernant, tous mes investissements en domotique m’ont permis d ‘économiser sur mes dépenses énergétiques, et donc, sur mon impact carbone. Dans ce sens on peut dire que le bilan, sur le long terme doit sans doute être neutre, ou pas loin.

Mais à l’heure ou je clôture la rédaction de cet article, le Samsung S10 vient d’être lancé. Xiaomi en a profité pour faire de même avec son dernier Smartphone. L’objectif est clair pour les deux, vendre, vendre et encore vendre pour faire toujours plus de profit.
Le pire, c’est que, malheureusement, des milliers de personnes en France et certainement des millions à travers la planète vont succomber à ces sirènes de la consommation et donc participer aux pillages de ressources que la fabrication des ces appareils engrange. Bref, ça me rend triste. Je ne suis pas anti-progrès techno, mais est ce que ce déballage de technologie, cette « course à la dernière technologie » est nécessaire?cela nous rend il plus heureux ?

Malgré le fait qu’avoir un de ces gadgets entre les mains comble notre égo pendant 15 jours/ 1 mois et que notre besoin personnel de conquête, de possession, est assouvi sur le coup, sommes nous vraiment plus heureux avec ?

Avec l’argent de ces gadgets hight tech, ne vaut il pas mieux s’offrir de bons moment en famille ou avec des amis ?

Et si vraiment vous avez besoin d’un nouveau smartphone, est ce qu’un S8 reconditionné ou d’occasion ne satisferait pas votre demande ?

Pour détendre l’atmosphère je vous laisse sur une petite note humoristique :

Merci à tous de votre attention 🙂

PS: les commentaires sont soumis à mon approbation, les propos haineux ne seront pas validés. De mêmes pour les critiques gratuites non constructives.

Vincent

Dessinateur /projeteur dans le milieu industriel, issue d’une formation technique, mon parcours professionnel m’a fait naviguer dans plusieurs milieux, techniques. Ayant étudié l’automatisme durant mes études, puis délaissé le sujet plus tard, aujourd’hui je souhaitais m’y replonger en me mettant à la domotique. En effet l’automatisation de la maison me semble aujourd’hui incontournable, notamment pour la gestion d’énergie.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Ssoum dit :

    Très bon article ! j’adhère ! Tous le monde doit lire cet article 🙂
    On consomme beaucoup trop !
    Il faut se poser la question suivante avant d’acheter :
    est-ce que j’en ai vraiment besoin ?
    nombreuses choses finissent au placard 15 jours après quand on ne se pose pas cette question.
    Bonne continuation !

  2. Olivier dit :

    Merci pour cet article!

    Ce qui est intéressant c’est que j’ai eu exactement la même démarche cet été. Les consciences évoluent et c’est bien (pas assez vite malheureusement …) . Le plus important pour moi est de se questionner sur les impactes écologiques , sociétales et économiques de notre mode de consommation/vie : d’où ça vient ? , c’est fait par qui et comment ? avec quelles ressources ? …. Cette démarche ne concerne pas uniquement les produits high tech , mais aussi les vêtements, l’alimentation et tous les objets qui nous entours … On se rend vite compte que la moindre de nos actions de consommateurs peu avoir des impacts plus ou moins grave à l’autre bout du monde (EX : smartphone et mines de coltan au Kivu…)

    Bonne continuation !

    Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.